Les Filiales au Québec

Faites un DON au Fonds du Coquelicot

Faire un DON
Mission LRC

Légion royale canadienne - Demande d'adhésion à titre de membre

Donnez au « Fonds du Coquelicot »

Demeurez informé, souscrivez à notre INFOLETTRE.



Filiale 031,
La Tuque


Adresse:

4-525 rue St-Eugène,
La Tuque, Qc,
G9X 2T5

Téléphone:

(819) 521-0345

Fondée le:

24 février 1931

District:

15-Vallée du Saint-Maurice

Courriel:

legionsergentrobertrichards@gmail.com

Google map:

Pour voir comment se rendre à la Filiale 031 en utilisant "Google map", cliquez ici.



Le comité exécutif de la Filiale 031.
(En date du: 6 janvier 2022)
  • Président: Camarade Michel Sylvain
  • 1er Vice-président: Camarade André Aubé
  • Secrétaire: Camarade Claude Bouchard
  • Trésorier: Camarade Guy Audy
  • Officier d'Entraide: Camarade Réjean Blanchette
  • Président du comité du Coquelicot: Camarade André Aubé
  • Présidente du comité d'adhésion: Camarade Rachel Pilon


Don au "Gâteau LaTuquois"

6 décembre 2023

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Remise de $500.00 de la vente de Hot-dogs 2023 au "Gâteau LaTuquois" pour les démunis de La Tuque




Commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe

7 mai 2022

Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir.

Le 7 mai 2022, nous avons célébré le 77e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe. Il ne reste plus qu’un seul vétéran encore en vie dans la région de La Tuque. Des membres de l’Escadron 646 des cadets de l’air de La Tuque ont participé à cet évènement. Ils représentaient la jeunesse, à qui nous devons transmettre le flambeau du souvenir. Environ 600 soldats Latuquois ont servi dans l'une des trois éléments des forces armées durant ce conflit. Dix-sept d'entre eux y ont laissé leurs vies. Plusieurs autres sont revenus avec des séquelles physiques et psychologiques. Il est de notre devoir de ne jamais oublier les sacrifices qu’ils ont faits afin de ramener la paix dans le monde.

Un Latuquois, le Sergent Robert Richards, s'est particulièrement démarqué durant ce conflit. Il aurait posé différents gestes héroïques qui auraient permis de protéger la vie de plusieurs de ses pairs. Très peu de ces exploits sont connus, car les soldats avaient rarement tendance à dévoiler à quiconque leurs expériences en théâtre opérationnel à leurs retours au pays. Des recherches sont en cours en collaboration avec la famille afin de les documenter. Le Sergent Robert Richards s'est cependant vu décerner la médaille du Médaille de Conduite distinguée (D.C.M.) par le Général britannique Bernard Montgomery, en théâtre opérationnel de guerre, pour un de ces actes de courage ayant permis de sauver quelque 200 soldats canadiens d'une mort certaine.

Lors de cet évènement, nous avons eu une pensée pour nos frères et sœurs Ukrainiens qui subissent présentement les affres de la guerre. En ce moment ou un autre conflit mondial est possible en Ukraine, nous avons formulé le souhait que la paix revienne au plus vite dans leurs pays et partout dans le monde.

Michel Sylvain
Président




Hier matin j’ai perdu mon oncle, mon parrain mais surtout un ami

5 avril 2022

Camarade Claude (Ti Cas) Lavoie

Hier matin j’ai perdu mon oncle, mon parrain mais surtout un ami.

Claude souffrait depuis longtemps. Il souffrait d’une maladie invisible. De celles qu’on ne voit pas physiquement mais qui ravage tout autant.

Est-ce cette maladie qui est directement responsable de son décès? Je ne le sais pas pour l’instant. Mais je suis convaincu qu’elle y a grandement contribuée.

Je n’écris pas ici pour rendre hommage à Claude, ça je le ferai avec la famille et les gens qui lui étaient chers en temps et lieu. Il s’agit plutôt d’une prise de conscience.

Comme je l’ai mentionné, mon parrain souffrait depuis longtemps. Avec le recul je suis en mesure de constater l’évolution de ce mal qui l’habitait.

Cette maladie qui fait que, pour les personnes qui ne sont jamais passées par là, moi le premier il n’y a pas si longtemps, nous jugeons ceux qui en souffrent. Il ne s’agit que d’une mauvaise passe, il n’a qu’à se botter le derrière et ça va passer que l’on se dit, à tort.

Cette maladie qui fait que l’on s’isole, pas nécessairement de façon volontaire, mais tranquillement et sournoisement.

Cette maladie qui par peur de paraître faible ou lâche fait en sorte que l’on refoule.

Nous ne nous voyions pas aussi souvent que nous le désirions mais lorsque nous étions réunis ça faisait des flammèches, dans le bon sens.

Pour certains vous étiez ses frères pour moi et le mien il nous appelait ses « fils » pour nous démontrer à quel point il nous aimait. Il était comme ça, il voulait être entouré et il aimait tout le monde. Ma plus grande crainte c’est qu’il nous ai quitté en se croyant seul et isolé. Je me réconforte toutefois en sachant qu’il était accompagné au quotidien par une femme superbe et forte [France Trépanier]

Je termine en vous disant ceci; dites à votre famille, à vos amis et à vos proches que vous les aimez le plus souvent possible au risque de paraître « quétaine ». Ça évite de se demander, lorsque les gens nous quitte, s’ils savaient à quel point ils étaient aimés et appréciés. Pour ceux qui souffrent en silence n’hésitez pas à parler.

Veille sur nous. Je suis fier de ce que tu avais accompli mais surtout de la personne que tu étais.

Je t’aime

Ton neveu, ton filleul, ton ami.

Jonathan Perron



Nos Filiales

Cliquez sur la Filiale de votre choix pour en savoir davantage...